Pourquoi Destiny n'est pas (ne veut pas être) un MMO

Si à certains égards, Destiny peut s'apparenter à un MMO, le studio Bungie ne souhaite pas associer son jeu à l'image traditionnelle des MMO. Le développeur vise un autre public.

Pourquoi Destiny n'est pas (ne veut pas être) un MMO

Longtemps, on a défini les MMO comme étant des jeux à la fois jouables en ligne, à plusieurs et reposant sur des univers persistants. Une définition toujours valide aujourd'hui, mais sans doute aussi brouillée par une nouvelle génération de titres en ligne répondant à ces mêmes critères, mais refusant le qualificatif de MMO (notamment à cause de l'image véhiculée par les jeux massivement multijoueurs) et préférant manifestement celui de « monde partagé » ou de « MMO light ».
Destiny est l'un d'eux et Bungie, le studio de développement de ce shooter exclusivement online, multijoueur et reposant sur un vaste univers « partagé » (et persistant), explique pourquoi il récuse le terme de MMO pour définir Destiny -- et en profite au passage aussi pour, en creux, définir ce que doit être Destiny et comment sont perçus les MMO aujourd'hui.

« Il y a des choses à propos des MMO que nous ne souhaitons pas associer à Destiny. Les MMO sont souvent assimilés à des jeux à abonnement et nous n'adoptons pas ce modèle économique. Nous réalisons par ailleurs un jeu d'action (c'est le coeur de Destiny) et je ne pense pas que les MMO soient intrinsèquement associés à un gameplay d'action. Nous voulons simplement répéter que Destiny sera un grand jeu, un FPS signé Bungie et nous espérons que c'est significatif quant à l'expérience proposée.
Mais à certains égards, le qualificatif [de MMO] est sans doute applicable. Nous voulons réunir les joueurs dans un espace qu'ils partagent ensemble, tout en faisant en sorte que chacun se sente unique. Ça relève sans doute de ce que propose un MMO, laissant la part belle aux aspects sociaux encourageant les joueurs à se rencontrer, à jouer ensemble, à former des associations et nouer des relations. Il y a des aspects "MMO", mais à la périphérie de ce nous souhaitons faire : un jeu d'action signé Bungie.
Par ailleurs, quand les joueurs entendent parler de MMO, ils sont souvent enclins à penser qu'ils nécessitent un gros niveau d'investissement. Destiny est très accessible. Donc si vous n'avez qu'un vendredi soir par semaine pour jouer, nous souhaitons que ce soit suffisant et que vous puissiez rejoindre vos amis pour jouer exactement comme vous voulez. Si vous avez plus de temps, vous trouverez sans doute d'autres choses répondant à vos attentes comme des raids, qui vous permettront d'atteindre certains objectifs restant hors de portée d'autres joueurs. Mais au-delà de tout ceci, si vous n'avez qu'une soirée par semaine pour jouer ou affronter d'autres joueurs, pour courir le monde et découvrir l'histoire, nous estimons que c'est une option parfaitement viable. Et je suspecte qu'une majorité de joueurs aujourd'hui aimeraient jouer ainsi plutôt que d'avoir le sentiment d'avoir un deuxième boulot dans un MMO. Nous ne voulons pas imposer ce type de contraintes.
9668876562_2c32365051_o.jpg

Force est de constater que les populations de joueurs ont évolué au fil des ans (elles ont vieilli) et doivent concilier leurs loisirs vidéo ludiques avec certains impératifs (familiaux, professionnels, sociaux, etc.). Manifestement, Bungie entend les prendre en considération et s'adresser à ce public que le « MMO » pourrait rebuter.
En attendant, Bungie se heurte aux mêmes problématiques (techniques) que les MMO, notamment lors de leur lancement (avec des serveurs peinant à tenir la charge et des joueurs prompts à râler quand ils ne peuvent pas jouer). Fort d'exemples récents, notamment de Grand Theft Auto Online, Bungie assure vouloir faire en sorte de réussir le lancement de Destiny. Pour éprouver ses serveurs, le développeur entend donc recourir à des cohortes de testeurs (quid quand « un million de joueurs se ruent sur les serveurs ») pour enregistrer des pics recours de connexions avant même le lancement du jeu. La déferlante est prévue pour février prochain.

Réactions (17)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Destiny ?

52 aiment, 43 pas.
Note moyenne : (102 évaluations | 0 critique)
6,1 / 10 - Assez bien

52 joliens y jouent, 63 y ont joué.