Destiny, « un FPS dans un monde ouvert et évolutif, mais pas un MMO »

C'était attendu et Destiny s'annonce officiellement : le titre se veut un shooter online dans un univers ouvert, commercial et social, distribué sur consoles. 

On l’attendait et c’est confirmé : Destiny, le prochain projet du studio Bungie, est officiellement annoncé au travers d’une première bande-annonce vidéo.

Destiny, « un FPS dans un monde ouvert et évolutif, mais pas un MMO »

Dans un lointain futur, la Terre est rudement frappée par un ennemi extra-terrestre et ne reste qu’une poignée de survivant humain sur la planète. Le Voyageur, un gigantesque vaisseau « aux allures de seconde lune », sacrifie alors ses dernières forces pour sauver les ultimes représentants de l’espèce humaine, qui devront reconstruire une civilisation et reconquérir leur monde (sur Terre mais aussi dans l’espace et sur d’autres planètes, face à des peuples extra-terrestres hostiles).
Dans ce contexte, Destiny entend s’appuyer sur une trame « sombre » (l’humanité est menacée par des extra-terrestres, est au bord de l’extinction), mais « pas lugubre ». Le jeu mise sur l’espoir et l’espérance, le joueur est un Gardien, chevalier des temps moderne qui oeuvre pour la veuve et l’orphelin. Et en termes de gameplay, Destiny se veut un titre social à jouer entre ami.

952149_20130215_640screen004.jpg

Au-delà de sa trame, Destiny est présenté comme un « open first person shooter », un jeu de tirs plongeant le joueur dans un monde ouvert, vivant, théâtre d’histoires évolutives qui changent tous les jours et chacune animée par de nombreux joueurs ». Pour autant, le titre n’est pas qualifié de MMO, juste une « expérience sociale et ludique à vivre online avec ses amis ». Un shooter online et ouvert, mais accessible et bon enfant. Techniquement, le jeu ne s'articule pas autour de parties multijoueurs (pas de lobby dans Destiny pour attendre ses amis), mais un jeu d'instances multiples qui réunissent les joueurs lorsque c'est pertinent (lorsqu'ils ont la même mission en cours, que c'est cohérent en terme de gampelay, etc.). Selon le directeur du projet, Jason Jones chez Gamespot, « Destiny sait que vous êtes fatigué, impatient, distrait et que les joueurs ne veulent travailler durs, ne veulent pas lire de longs discours, ne veulent se connecter sur Internet pour retrouver nos emmerdes ». Le jeu se veut donc distrayant et « pas prise de tête ».
L’univers ouvert (des hubs sociaux, notamment) se veut néanmoins le support d’une économie complexe et placée entre les mains des joueurs. Il faudra donc s’équiper, acquérir des vaisseaux, etc. Cette approche économique entend porter la dimension sociale du titre et inversement.

Et compte tenu de cette forme hybride (light ?), le jeu ne se financement pas au travers d’un abonnement mensuel (simplement par la vente de boîte et de DLC). En substance, on comprend que Bungie propose ici un Halo grand-public. Le jeu est se veut par ailleurs un titre « current-gen », distribué sur XBox 360 et PS3. Et les prochaines générations de console ? Pas de commentaire ! Et sur PC ? Pas de commentaires non plus. Bigre.

Réactions (53)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Destiny ?

52 aiment, 43 pas.
Note moyenne : (102 évaluations | 0 critique)
6,1 / 10 - Assez bien

52 joliens y jouent, 63 y ont joué.