Un monde unique pour les réunir tous

Si Destiny ne se veut pas un MMO, le jeu entend néanmoins réunir les joueurs dans un vaste « monde partagé ». Pour y parvenir, les joueurs ne sont pas éparpillés sur de multiples serveurs, ils jouent tous dans un monde d'un seul tenant.

Un monde unique pour les réunir tous

Si Destiny renie le qualificatif de MMO au sens strict du terme, le jeu de Bungie puise néanmoins son inspiration dans le genre massivement multijoueur. Le jeu s'appuie en effet sur un « univers partagé » entre les joueurs et selon le développeur, ce monde se révélerait (virtuellement) plus massif que bien des MMO.
Selon Chris Butcher, qui répond à GameInformer, le studio Bungie ne souhaitait pas s'appuyer sur des infrastructures traditionnelles de MMO divisées en serveurs.

« Vous avez l'exemple de ceux proposant de grosses infrastructures de serveurs comme World of Warcraft ou équivalent. Mais nous ne voulions pas vraiment d'un tel modèle, parce que si vous y pensez sérieusement, vous avez un serveur centralisé qui simule la totalité du contenu dans le monde, mais qui se contente d'accueillir un certain nombre de joueurs sur un serveur. Peut-être, 1000, 5000, voire 20 000 joueurs. Mais comparé à la population de joueurs sur console, c'est très peu.
Donc, ce que ça signifie, c'est que vous avez des douzaines, voire des centaines de ces serveurs séparés les uns des autres. Mais nous sommes partis du principe que nous voulions un monde unique susceptible d'accueillir tout le monde.
Nous nous sommes basés sur l'infrastructure sur laquelle nous travaillons depuis des années avec Halo et l'avons adaptée pour supporter un monde d'un seul tenant et interconnecté de façon transparente, plein de tous les joueurs et de l'IA. Donc quand vous vous déplacez d'une zone à l'autre, vous naviguez dans un maillage de réseaux vous permettant de retrouver les joueurs présents actuellement dans la zone. Il y a donc des serveurs spécifiques pour chaque zone et vous les rejoignez continuellement de façon transparente. »
Screenshot_6.jpg

Et l'objectif d'une telle architecture est simple : que tous puissent jouer ensemble. « Vous jouez tous dans un même monde en ligne connecté, quand vous vous déplacez d'une région à l'autre, vous trouvez toujours des joueurs avec qui jouer parce qu'il y a toujours une immense population, sans le risque d'un serveur déserté à certaines heures ». Et de renchérir : « l'univers de jeu doit être susceptible d'accueillir des millions de joueurs en ligne en même temps ».
Évidemment, tous ces joueurs n'évoluent pas réellement « ensemble ». L'architecture de Destiny s'appuie sur une multitude d'instances créées à la volée pour éviter la surpopulation d'une zone. Pour autant, selon le développeur, le jeu s'appuie sur des mécanismes de matchmaking poussés pour réunir, dans les mêmes instances, les joueurs ayant des centres d'intérêt communs (par exemple, en réunissant les joueurs d'une même zone géographique ou ayant la même qualité de connexion pour réunir des joueurs ayant un ping similaire ou éviter le lag).
On pourra juger sur pièce des qualités ludiques du gameplay multijoueur de Destiny et de sa capacité à réunir les joueurs dès le 9 septembre prochain sur consoles, notamment dans le cadre de grands événements dynamiques devant régulièrement encourager les joueurs à coopérer face à une menace commune.

Réactions (25)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Destiny ?

52 aiment, 43 pas.
Note moyenne : (102 évaluations | 0 critique)
6,1 / 10 - Assez bien

52 joliens y jouent, 63 y ont joué.