Concilier trame narrative et monde ouvert

Destiny se veut d'abord et avant tout un shooter s'appuyant sur une histoire, mais dans un monde ouvert et dynamique, s'appuyant sur un gameplay sandbox. Bungie s'explique : c'est au joueur de construire son histoire au travers d'événements dynamiques.

Concilier trame narrative et monde ouvert

Officiellement en développement depuis 2007 et fort d'un budget imposant, Destiny se veut un projet particulièrement ambitieux devant trouver sa place parmi les big entertainments du calibre de Star Wars, Harry Potter ou le Seigneur des Anneaux (on attend de voir, mais force est de constater que la présentation vidéo du jeu lors de l'E3 a fait sensation). Le jeu d'action du studio Bungie se veut donc particulièrement riche, entend proposer un contenu imposant dès sa sortie (l'année prochaine) et doit ensuite évoluer au fil des dix prochaines années au moins.
Et pour séduire durablement les joueurs, le jeu s'appuie ainsi sur une forme hybride. Selon l'équipe de développement, Destiny est « d'abord et avant tout un shooter » (avec ses codes axés sur l'action et son gameplay conçu pour un petit nombre de joueurs), mais s'inscrit dans un univers persistant, online et évolutif - le tout lié par une trame narrative qu'on nous promet dense et profonde. Mais comment combiner à la fois un contenu articulé autour d'un scénario (donc linéaire et limité par définition) et un monde ouvert (sandbox) potentiellement illimité ? C'est la question soulevée par le Guardian et à laquelle Pete Parsons (directeur des opérations chez Bungie) tente de répondre.

« La notion d'histoire dans un jeu est un peu différente de celle d'un média linéaire traditionnel. Une histoire dans un film ne changera jamais. Et même si nous n'avons qu'un nombre limité (mais très élevé) de chapitres dans le jeu, nous aurons toujours quelque-chose à vous faire faire jour après jour, semaine après semaine et année après année.
La trame narrative n'est que l'une des nombreuses activités "valorisable" dans le jeu. Nous espérons surtout que les histoire que les joueurs raconteront par leurs actions ne passeront pas uniquement pas la fiction, mais prendront corps au travers des choses qu'ils réalisent ensemble. Ce n'est pas une réponse à la con ou du baratin. Nous comptons réellement vous donner des choses à faire quotidiennement, même si ce n'est pas "scénarisé" tel qu'on l'entend dans son acception traditionnelle. »
Tank des Fallens
WarlockInAction

On attend quelques précisions concrètes, mais Pete Parson souligne que les équipes de Bungie sont « viscéralement attachées à la notion de sandbox » et qu'à ce titre, l'univers doit évoluer au rythme des attentes des joueurs. Durant l'E3, le studio illustrait ainsi les « événements publics » ponctuant la progression du joueur - Chris Butcher, ingénieur chez Bungie, l'expliquait à Joystiq.
Les joueurs sont réunis en « fireteams » (des groupes de quelques individus évoluant en petits comités) qui seront ponctuellement confrontés à du contenu dynamique. De façon transparente pour le joueur, ces événements doivent attirer les différentes fireteams de la zone vers un objectif commun.

« [Ce dynamisme] est à notre avis ce que les joueurs de shooter devraient trouver plus intéressant et appétant pour eux, dans la mesure où c'est quelque-chose de plutôt nouveau, d'inattendu et d'enthousiasmant. Dans ces zones publiques, vous vous retrouverez confrontés aux autres joueurs de façon transparente dans le cadre de vastes expériences coopératives.
Et ces événements dynamiques émergent de façon constante dans les zones publiques. Vous pouvez choisir d'y prendre part si vous voulez ou au contraire choisir de passer votre chemin pour poursuivre votre propre mission personnelle, vous ayant conduite dans la région. Ça dépend de vous : vous n'avez pas à participer si vous ne le souhaitez pas, mais vous pouvez apprécier cette expérience coopérative et ne profiter pour acquérir des récompenses supplémentaires. »

D'autres ont déjà essayé ce type de gameplay reposant sur des événements dynamiques - avec plus ou moins de succès). On sera néanmoins sans doute curieux d'apprécier la façon dont Bungie parvient à immerger le joueur dans son univers et faire en sorte que chaque joueur se sente investi d'une mission épique.

Réactions (27)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Destiny ?

53 aiment, 43 pas.
Note moyenne : (102 évaluations | 0 critique)
6,0 / 10 - Assez bien

52 joliens y jouent, 65 y ont joué.